Trouvez l’offre de prêt qui vous convient

prêt

Contracter un prêt est souvent un passage obligé pour le financement d’une acquisition immobilière. En effet, il s’agit d’un projet engageant une somme d’argent importante. Et, comme un prêt vous engage pendant de longues années, 5,10, 15, 20 voire 25 ans, il est essentiel de trouver l’offre  qui vous convient. Découvrez les diverses options qui s’offrent à vous.

Contracter un crédit amortissable

Ce type de prêt est le plus utilisé. C’est également le plus connu de tous les futurs acquéreurs. Le crédit amortissable se compose des intérêts de l’organisme prêteur et d’une partie du capital. Les remboursements sont mensualisés et peuvent s’étaler de 2 à 20 ans, voire plus. Au fil des paiements, vous vous acquittez progressivement de votre prêt. Le crédit amortissable peut être à taux fixe, variable ou capé.

Le taux fixe

La plupart des emprunteurs optent pour ce type de taux. En effet, il offre plus de sécurité. En effet, le taux d’intérêt reste le même tout au long du contrat. Ainsi, les fluctuations des marchés n’impactent pas sur vos mensualités.

Le taux variable

Si vous avez le goût du risque, le taux variable est une alternative intéressante. Comme son nom l’indique, il n’est pas fixe. Il est revu à chaque date d’anniversaire de votre contrat. Si le taux baisse, vous réaliserez d’intéressantes économies. En revanche, si les marchés n’évoluent pas en votre faveur, votre prêt vous coûtera plus cher. En optant pour ce type de taux, vous prenez ainsi le risque d’avoir de bonnes ou de mauvaises surprises tout au long de la durée de votre crédit.

Le taux capé

Afin de protéger les emprunteurs qui souhaitent opter pour un crédit amortissable à taux variable d’éventuelles fluctuations trop importantes du taux, mais aussi pour leur propre intérêt, certains organismes de prêt proposent le taux capé. Il s’agit d’un taux variable plafonné, avec une limite minimum et/ou maximum.

Pour trouver l’offre de prêt la plus adaptée à vos besoins, n’hésitez pas à recourir à un comparateur, en vous rendant sur des sites tels que www.tauxpretimmobilier.net. Cet outil vous permet de gagner du temps dans la recherche du meilleur taux d’intérêt. .

Demander un prêt in fine

Le prêt in fine est un autre type de crédit pouvant être utilisé pour financer un achat immobilier. Tout comme pour le crédit amortissable, vous payez des mensualités. En revanche, celles-ci sont constituées uniquement de l’intérêt du prêt. Puis à l’échéance du contrat, vous payez en une seule fois le montant qui vous a été accordé.

Ce type de prêt est plus cher. Et son obtention est plus difficile. En effet, le prêt in fine présente plus de risques pour les organismes emprunteurs. Le plus souvent, il s’accompagne de l’ouverture d’un contrat d’assurance vie. Vous y mettez l’épargne que vous réalisez pour payer l’intégralité du capital emprunté à l’échéance.

Choisir un prêt à paliers ou lissé

Ce type de prêt est à taux fixe, mais est modulable. Plus précisément, il est divisé en deux ou plusieurs périodes avec des mensualités différentes. Par exemple, durant le premier palier de l’emprunt, vous ne remboursez que les intérêts du prêt.

Vos mensualités sont donc plus allégées. Puis, quand vous trouvez un locataire pour votre logement par exemple, vos mensualités seront plus élevées. En optant pour ce type de crédit, vous aurez donc à fournir un effort d’épargne non similaire durant les différentes périodes du prêt.

Se renseigner sur les prêts aidés

Afin de faciliter l’accession au logement des ménages aux revenus modestes, l’État a mis en place différents crédits aidés. Ils sont deux types. D’un côté, vous avez les prêts aidés qui peuvent être complémentaires à votre crédit immobilier principal. Et de l’autre côté, ceux qui peuvent remplacer entièrement ce dernier.

Les prêts aidés complémentaires à votre prêt immobilier

Dans cette catégorie figure en premier le PTZ ou prêt à taux zéro. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un crédit immobilier sans intérêt. Ce prêt ne peut pas financer le coût total d’une acquisition immobilière et doit ainsi être complété par un autre crédit. La durée de son remboursement peut s’étaler jusqu’à 25 ans.

Vous avez également le PEL ou le prêt épargne logement. Il s’adresse au primo-accédant et son montant dépend de plusieurs critères comme la taille de votre ménage, votre région, etc.

Les prêts aidés pouvant financer totalement votre acquisition immobilière

Le PAS ou prêt accession sociale est un crédit immobilier, mais qui est réglementé par l’État. Pour en bénéficier, il faut remplir les conditions de revenus et autres fixées par l’État. Puis, vous pouvez effectuer votre demande auprès de l’organisme prêteur de votre choix.

Le prêt conventionné est également un autre prêt immobilier mis en place par l’État. Son taux d’intérêt est plafonné. Et selon vos besoins, vous pouvez négocier auprès de l’organisme de prêt un taux d’intérêt fixe, variable ou modulable.