Comment dénicher les meilleures annonces immobilières répondant à des critères de recherche spécifiques ?

Dénicher les meilleures annonces immobilières

Malgré la reprise du marché de l’immobilier, les prix sont encore raisonnables pour certains types de biens. À condition de bien éplucher les meilleures annonces, plusieurs segments du marché restent très intéressants. Autant dire que le temps des bonnes affaires n’est pas révolu. Voici quelques conseils pour vous aider à explorer les meilleures pistes.

Misez sur l’efficacité des moteurs de recherche !

Le premier réflexe quand on cherche une bonne affaire, on mise sur les moteurs de recherche. On y insérant les bons mots-clés, il y aura une forte chance de tomber sur des annonces immobilières. Plusieurs sites proposent gratuitement ses services en ligne, que vous soyez ou non inscrit comme membre. Ne vous en privez pas, car leurs interfaces se veulent plus ludiques, plus informatives et mises à jour en permanence. Pour augmenter votre chance, vous pouvez inscrire votre mail sur les newsletters et être informés des dernières affaires sur les ventes d’appartement. Il convient d’être méthodique ! Si le moteur vous demande d’affiner votre recherche, entrez toutes les informations spécifiques correspondant à vos attentes. Surtout, n’oubliez pas vos contacts, au cas où un vendeur potentiel serait intéressé par votre demande. Si cette astuce vous tente, allez sur ce site pour trouver votre appartement de rêve.

Utilisez les bonnes vieilles méthodes des journaux !

Bien que la majorité des agences immobilières publient des offres sur Internet, il en reste quelques personnes qui pratiquent les bonnes vieilles méthodes des journaux papiers. En l’occurrence, les retraités préfèrent la publication journalistique pour gérer leurs affaires. Vous pouvez sûrement trouver des biens à petit prix dans votre journal local. C’est dire qu’il n’est pas trop tard pour prospecter ce marché dans les rubriques spécialisées de la presse. D’autant que vous trouverez un large choix d’immeubles en tout genre : bâtiments classiques, anciens locaux commerciaux (usines, ateliers d’artisan, boutiques…), maison de campagne, et surtout les résidences de vacances. Même les amateurs de bel ancien sont gâtés, car les retraités ne cherchent pas le profit, mais plutôt cherchent un acquéreur pour entretenir leurs biens. Pensez-y, car les agents immobiliers connaissent forts cette méthode !

Profitez de la vente d’appartement des assureurs !

L’avantage de traiter avec les assureurs c’est de traiter des affaires avec des vendeurs sérieux, à des prix raisonnables et des biens immo en bon état. Les logements mis en vente par les assureurs ont tout pour plaire, ce serait dommage de ne pas en profiter. Voilà plusieurs années, en effet, que les compagnies ont décidé d’alléger leur patrimoine immobilier, soit pour réaliser de substantielles plus-values, soit pour se débarrasser de biens loués à trop bas prix. C’est dire que les acheteurs n’ont que l’embarras du choix. Par exemple dans la plupart des grandes villes, ils trouveront une majorité de résidences des années 1990 à 2000, mais aussi, en cherchant bien, des maisons en lotissement. Les amateurs d’immobilier ancien ne sont pas oubliés : plusieurs immeubles haussmanniens sont en cours de commercialisation dans les métropoles. L’intérêt de traiter chez eux, c’est qu’ils affichent un prix souvent inférieur à ceux exigés par les propriétaires privés, et que la vente de maison bénéficie souvent d’un emplacement recherché. La logique de forme : les compagnies font soigneusement expertiser leurs logements par des professionnels extérieurs, de bons connaisseurs du marché, alors que les particuliers les surestiment le plus souvent.

Restez en contact avec les agents immobiliers !

Pour ne pas perdre du temps, une autre démarche serait d’échanger des informations avec les agents immobiliers de votre ville ou de votre quartier. Vous leur rendez un gain de temps exceptionnel et un service rapide. Si leur offre vous intéresse, ça leur évite des charges comme la publication de l’offre dans les journaux, les diverses commissions et l’attente d’un acheteur potentiel sur Internet. En plus ses commerciaux ont des objectifs de vente à rattraper, et répondre à leur offre facilitera leur tâche. Aujourd’hui, bon nombre d’agents de terrain ont une liste préétablie d’acheteurs potentiels. Et dès que leur préférence apparaît sur le marché, ils n’hésitent pas à contacter le client. Vous pouvez aussi anticiper la démarche en leur appelant de temps en temps et vous mettre sur la liste des acheteurs prioritaires. Et bien que vous êtes le client privilégié, ne vous précipitez pas sur la première occasion, sous prétexte que c’est exactement ce que vous cherchiez ! Prenez le temps de la réflexion, faites jouer la concurrence, comparez les prix, et n’hésitez pas à faire une visite des lieux pour éviter les mauvaises surprises !